Blog

Le BurnOut des RH, on en parle ?

Combien de DRH, RRH, Assistants RH, Managers RH se retrouvent en première ligne pour annoncer les mauvaises nouvelles ? Comment vit-on ces moments à forts enjeux en tant qu’être humain ?

A l’origine des motivations de ces femmes et ces hommes, l’envie de servir l’entreprise et faire grandir les humains qui le constituent.

Ils/elles se retrouvent aujourd’hui confronté.e.s à des injonctions contradictoires de la société dans la plus grande solitude.

Souvent désigné.e.s par l’expression la « fonction RH », qui s’occupe des problématiques humaines de ces hommes et ces femmes ? Qui les soutient pendant leur phase de doutes, soulage leur fatigue émotionnelle, les aide à retrouver du sens tant dans la perte de leurs repères que dans les valeurs humaines et sociales de leur métier ? Qui prévient leur propre burnout ?

Pendant que les observateurs de l’évolution du monde de l’entreprise échangent leurs points de vue sur la digitalisation de la fonction RH, que la Qualité de Vie au Travail bat son plein, qu’une nouvelle fonction de CHO (Chief, Happiness Officer) apparait dans l’entreprise, rappelons-nous que le Code du Travail, lui, dans son Article L4121-1, oblige « l’employeur à prendre  les mesures nécessaires pour assurer la sécurité et protéger la santé physique et mentale des travailleurs. »

Et cela comprend également les salariés de la fonction RH. 

Alors le burnout des RH, parlons-en ?

Vous faites parti.e. d’un service RH : venez échanger et partager votre expérience le 19 mars 2018 à 18:30 la Villa Bonne Nouvelle – Orange où je co-animerai une Session du Burn-Out avec Marina Bourgeois : cette session est la vôtre !

Inscription : https://www.meetup.com/fr-FR/Bilan-de-carriere-construire-votre-scenario-de-vie-ideale/events/247748078/

Le yoga du rire, on en parle ?

Le corps ne fait pas la différence entre un rire spontané et un rire simulé. On obtient les mêmes avantages physiologiques et psychologiques, démontrés par les neurosciences.

Le yoga du rire, bien que ludique et accessible, est une pratique sérieuse. Il favorise le développement d’un mental positif, une meilleure estime de soi et procure un véritable bien-être avec des effets sur la santé.

Le yoga du rire est un concept révolutionnaire, né de l’idée originale du Docteur Madan Kataria, médecin indien (Mumbai).  Il avait observé que ses patients, joyeux et positifs, étaient moins malades que les autres, et s’ils l’étaient, guérissaient souvent plus vite.

Il lance le premier club de rire dans un parc, en Inde, le 13 Mars 1995 avec seulement une poignée de personnes.

Aujourd’hui, le phénomène est mondial. Des milliers de clubs de rire sont aujourd’hui recensés (2016) dans plus de 100 pays : observatoire du yoga du rire.

« Le yoga du rire n’est pas une théorie, c’est une pratique »
Docteur Madan Kataria

Tout le monde sait spontanément rire, c’est pourquoi le yoga du rire s’impose par sa facilité à installer un bien-être chez ses pratiquants. C’est accessible et sans effort.

Techniquement, le yoga du rire combine des rires sans raison avec des respirations yogiques (pranayama).

Pendant les séances, un rire simple est privilégié. Proposé d’abord comme un exercice de groupe, le rire va se transformer rapidement en rire réel et contagieux.

« … et je me suis mis à être un peu gai, parce qu’on m’a dit que cela est bon pour la santé »
Voltaire – Lettre à l’Abbé Trublet 27 avril 1761

Formée à l’Institut du Yoga du Rire, je propose des séances pour les particuliers et en entreprise : pour s’inscrire pour les prochaines dates